Archives de Catégorie: Partenaires

Valls-Cazeneuve démission : le rassemblement parisien du 30/06

« A l’initiative de Riposte Laïque et de Résistance républicaine se tenait, le mardi 30 juin, à 18 heures, place de la Bourse, un rassemblement demandant la démission du premier ministre, Manuel Valls, et du ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, incapables de protéger les Français, face à la barbarie islamiste qui se développe sur notre sol. Ce premier rassemblement, organisé dans l’urgence, avait pour objectif de montrer que, dans notre pays la France, il ne pouvait pas y avoir la première décapitation islamique sans qu’une réaction, même symbolique, n’ait lieu.
Tout au long de la soirée, avec beaucoup de dignité, mais aussi de détermination, plusieurs centaines de Parisiens exprimeront leur refus de l’islamisation de leur pays, mais aussi leur colère contre la trahison des collabos, coupables des terribles menaces que subissent, à présent, nos compatriotes.
Toutes les interventions furent remarquables, par leur contenu et la dignité des propos. L’animation fut assurée par notre fondateur, Pierre Cassen, qui permit au rassemblement, durant plus d’une heure et demie, de garder un dynamisme très stimulant pour les participants.
L’introduction de Christine, le passage sur « l’hommage aux collabos » et la conclusion magnifique de l’animateur furent parmi les grands moments de cette soirée. A Montpellier et à Quimper, d’autres patriotes sauvèrent l’honneur de notre pays, en descendant dans la rue, eux aussi.
Mais les enjeux sont tellement énormes qu’on ne peut se satisfaire que seulement une avant-garde éclairée ne réponde, dans la rue, à la guerre des barbares islamistes et à la trahison de leurs complices Hollande-Valls-Cazeneuve et leur clique.

Martine Chapouton »

Toutes les vidéos ici.

Tagué , , , ,

Saint-Quentin : manifestation à Paris, mardi 30 juin à 18 h

Communiqué de presse de Résistance républicaine et Riposte laïque

Attentat de Saint-Quentin, décapitation : Valls-Cazeneuve démission !

L’attentat qui s’est produit sur le site de Saint-Quentin-Fallavier, avec une voiture fonçant sur des bonbonnes, et l’horrible décapitation d’un homme dont la tête a été accrochée à la grille de l’entreprise, montrent, six mois après les assassinats de Charlie Hebdo, la réalité d’une guerre que ce gouvernement cache aux Français, et la faillite de la politique de soumission de ce régime.
Depuis six mois, sous l’impulsion du Valls et de Cazeneuve, nos ministres multiplient les concessions et les capitulations devant les représentants de la religion des frères Kouachi et de Coulibaly. Trahissant nos principes laïques, ils transforment petit à petit l’islam en religion d’Etat, multipliant les actes d’allégeance envers les disciples d’Allah.
Or, cette politique de soumission, incarnée par le discours de Cazeneuve, le 15 juin dernier, place Beauvau, et par les propos de Valls, une semaine plus tard, appelant notre pays à s’adapter à l’islam, ne fait qu’encourager les soldats d’Allah les plus déterminés à passer à l’action, devant l’absence de détermination de ce pouvoir à les combattre. Plus inacceptables, insultant les Français, ces ministres ont repris les propos du CCIF, affirmant une prétendue flambée des actes de violence en France contre les musulmans, quand dix fois plus de lieux catholiques sont profanés dans notre pays depuis le début de l’année.
Valls et Cazeneuve se sont ainsi vantés d’avoir mis mille hommes en protection devant les mosquées… des hommes qui manquent cruellement pour protéger les zones sensibles comme Saint-Quentin Fallavier.
Encore plus grave, alors que les militants de l’Etat islamique ont encouragé leurs soldats à envahir l’Europe par la mer, nous avons assisté à ce spectacle révoltant de voir un ministre de l’Intérieur, chargé de faire respecter la loi, saluer ceux qui la violent, sur notre sol, sans s’interroger sur les possibles futurs Merah qui pouvaient s’être faufilés parmi eux.
Devant la guerre qui est déclarée à la France, mais aussi à toute la civilisation occidentale par des musulmans radicaux qui ne font que respecter les textes sacrés de l’islam, quoi qu’en disent Boubakeur, Hollande, Valls et Cazeneuve, ce régime a montré son incapacité à protéger les Français, armant, par sa faiblesse, le bras des assassins.
Les résultats catastrophiques de la politique de soumission de ce gouvernement doivent être sanctionnés au plus haut niveau. Valls et Cazeneuve doivent être démis de leurs fonctions au plus vite.
Pour lutter contre l’islamisation de notre pays, il faut un gouvernement de salut public qui, prenant enfin en compte la gravité de la situation, prenne les mesures nécessaires pour protéger la France de la conquête islamique qui s’annonce, avec la barbarie qui l’accompagnera.
Il y a longtemps que Résistance républicaine et Riposte laïque, dans une situation exceptionnelle, réclament des mesures exceptionnelles, qui empêchent les soldats d’Allah de continuer à se comporter comme une véritable cinquième colonne sur notre territoire.
Le 11 janvier dernier, des centaines de milliers de Français, légitimement révoltés par les assassinats des islamistes, se sont faits grossièrement manipulés par l’opération « Je suis Charlie ». Nous ne voulons pas qu’une telle instrumentalisation se reproduise.
Avec d’autres composantes qui refusent l’islamisation de notre pays, nous tiendrons une conférence de presse, lundi 29 juin, à 15 h 30, dans un lieu parisien dont l’adresse sera fournie aux journalistes qui en feront la demande deux heures avant, pour la sécurité de tous.
Nous appelons mardi 30 juin, place de la Bourse, à Paris, à 18 heures, à un rassemblement de tous les patriotes qui refusent l’islamisation de notre pays, permise par la politique de soumission de Valls et Cazeneuve.
Nous encourageons les militants de province à multiplier le même type d’initiative locale, de manière unitaire, partout où cela est possible.
Pierre Cassen, fondateur de Riposte laïque et Christine Tasin, Présidente de Résistance républicaine
Tagué ,

Dimanche 7 juin, rencontre avec le grand Charles

Le dimanche 7 juin, vous êtes pris, le grand Charles vous appelle. Non, pas celui du 18 juin, l’autre dont on peut pas dire le nom sinon on va en prison et qui par ailleurs n’apparaît déjà plus dans les livres d’histoire.

Bon, allez, on mets un euro dans le cochon, il s’agit du grand et de l’unique Charles Martel, pourfendeur à l’époque, à son corps défendant, du vivre-ensemble et de la diversité (oups). C’est vrai qu’à l’époque, il n’y avait pas de socialistes pour nous casser les c… S’ils avaient existé, ils auraient probablement mis en examen Charles Martel pour usage injustifié de la légitime défense, les moyens de défense employés étant disproportionnés. O tempora, o mores !

RencontreCharlesMartel

Tagué

7 ans de prison pour le buraliste de Lavaur : « Je suis Luc Fournié »

« Je suis Luc Fournié » : on a tous en mémoire le calvaire de  René Galinier en 2010, ce vieux monsieur de 73 ans originaire de Nissan dans l’Hérault, placé malgré son âge, en détention préventive. L’émotion avait été si forte qu’Elie Aboud, le député de la circonscription avait rendu visite au prisonnier incarcéré à la maison d’arrêt de Béziers et qu’un soir, à la télé, Xavier Bertrand, alors ministre du travail déclarait  à une question qu’on ne lui posait pas  « s’il y a un scandale, c’est celui de ce vieux monsieur qui est en détention préventive pour avoir tiré sur deux cambrioleuses qui s’étaient introduites dans sa villa… ». Les choses n’avaient pas trainé et après un jeu de chaises musicales judiciaires, le détenu était libéré au bout de 60 jours grâce à un lobbying efficace des identitaires de la Ligue du Midi. « Papy » Galinier comme on le surnomma dès lors affectueusement devrait être jugé en juin de cette année 2015; la légitime défense sera au cœur des débats.

Cette fois-ci c’est dans le Tarn, que le buraliste  Luc Fournié a été condamné par la cour d’assises d’Albi à la peine disproportionnée de 7 ans d’emprisonnement et incarcéré sur le champ pour avoir abattu un cambrioleur chez lui, de nuit. Pourtant l’affaire paraissait simple et avait de fortes chances de déboucher sur un acquittement.  Mais en France, en matière de légitime défense, ce genre d’affaire n’est jamais simple. Résumé : le buraliste Luc Fournié est averti, par sa sœur, 4 jours avant les faits, que les barreaux d’une fenêtre avaient été sciés. Ce n’est pas la première fois que cela se produit. Le buraliste prévient les gendarmes –une fois de plus- et  décide de monter la garde dans sa boutique : «On était sur le qui-vive depuis plusieurs jours et je croyais que les gendarmes nous protégeaient ». Il dort  avec à proximité un fusil de chasse chargé et dispose quelques chaises en équilibre de façon à être réveillé en cas d’intrusion. En pleine nuit, il entend du bruit, distingue deux silhouettes et fait feu à deux reprises. Un des cambrioleurs meurt sur le coup, le second prend la fuite.

L’affaire, pour un jeune étudiant en droit, ne fait pas problème : il y a d’évidence légitime défense si l’on se réfère aux articles du Code pénal. En effet, l’article 122-6 stipule :
« Est présumé avoir agi en état de légitime défense celui qui accomplit l’acte : pour repousser, de nuit, l’entrée par effraction, violence ou ruse dans un lieu habité … »
Mais l’article 122-5 qui donne la définition de la légitime défense apporte une précision qui va s’immiscer au cœur du débat:
« N’est pas pénalement responsable la personne qui, devant une atteinte injustifiée envers elle-même ou autrui, accomplit, dans le même temps, un acte commandé par la nécessité de la légitime défense d’elle-même ou d’autrui, sauf s’il y a disproportion entre les moyens de défense employés et la gravité de l’atteinte ».

Dans cette affaire, les conditions du paragraphe 6 semblaient être remplies, en outre le buraliste  agissait pour défendre sa personne et sa famille et enfin le fait de se saisir d’un fusil de chasse dans le noir face à deux agresseurs semblait ressortir de la  notion de proportionnalité. Et bien NON et ce en raison du discours ambiant droit de l’hommiste  qui met  sur le même pied une racaille et un honnête commerçant. La légitime défense est un droit naturel qui implique, qu’à travers toutes les époques, on a le droit de se défendre quand on est attaqué, la notion de riposte proportionnée, n’étant qu’un faux nez destiné à incapaciter les braves gens.

Faudrait-il alors que tous les buralistes de France se mettent à la pratique du karaté –et encore pourrait-on leur reprocher que la pratique d’un art martial peut constituer une circonstance aggravante- ou alors, l’agressé devra t’il proportionner les coups qu’il va donner avec ceux qu’il est en train  de recevoir ; l’agressé devra t’il demander à ses agresseurs s’il peut prendre un temps de réflexion afin d’analyser si la riposte envisagée est proportionnée au millimètre près. Peut-être pourrait-il également inviter les malfaisants  autour d’une tasse de thé, leur demander s’ils sont eux aussi adeptes des sport de combat et s’ils ne dissimuleraient pas par hasard sous leurs vêtements, une arme blanche ou à feu. On en revient à l’affaire Galinier où un membre du parquet avait déclaré sans vergogne : « Galinier aurait dû s’enfermer dans une pièce et téléphoner à la gendarmerie ». Le problème, c’est que « Papy » avait déjà téléphoné à deux reprises à la gendarmerie et que préférant  faire confiance à l’adage, « il vaut mieux être vivant en prison que mort au cimetière », Galinier avait fait ce que son devoir d’homme lui imposait, à savoir assurer sa défense quand la société n’était pas capable d’y pourvoir. Je ne sais pas si cette réaction s’appelle de la légitime défense, mais je sais en tous cas que sa défense était légitime.

Aujourd’hui, les commerçants sont en première ligne dans le combat pour la reconnaissance de la légitime défense. En 2010 l’affaire Galinier, avait démontré le caractère insupportable d’une telle situation et les hommes politiques de droite n’ont pas eu plus de courage, hier, que ceux de gauche aujourd’hui pour renverser cette situation par une modification de la loi en instaurant, par la sanctuarisation du domicile, une présomption absolue de légitime défense dès lors qu’un logement ou une échoppe subit une intrusion maligne évidente.

Voilà pourquoi, jusqu’à la libération du buraliste de Lavaur,  je suis Luc Fournié !

Ligue du Midi
BP 1-7114
30912 – Nîmes cedex 2
Tél: 07 83 47 42 42

Tagué ,

Conférence de presse du dimanche 18 janvier

Synthèse (ici) de la conférence de presse à propos du rassemblement intitulée « Islamistes hors de France » et interdit par le régime ce dimanche 18 janvier, rassemblement à l’appel de Riposte Laïque et Résistance Républicaine avec le support du Réseau Identités.

IMG_2433

Tagué , ,

Rassemblement du 18 janvier scandaleusement interdit : le gouvernement ménage les islamistes

Le rassemblement a été finalement interdit par le préfet, décision confirmée par les juges du tribunal administratif.

Cela devait probablement se passer comme cela en Union Soviétique.

L’article de Riposte Laïque à ce sujet ici.

 

Tagué , ,

Rassemblement « Islamistes Hors de France » du 18 janvier 14h30 Place de la Bourse maintenu

Le rassemblement « Islamistes Hors de France » organisé par Riposte Laïque et Résistance Républicaine, ce dimanche 18 janvier 14h30 Place de la Bourse, est MAINTENU.

Vendredi soir 18 heures, Riposte Laïque et Résistance Républicaine sont informés d’une nouvelle interdiction préfectorale pour notre rassemblement du 18 janvier.

Un référé liberté a été déposé hier soir, ce référé sera plaidé ce samedi 17 janvier.

LE RASSEMBLEMENT EST DONC MAINTENU. VENEZ NOMBREUX. TENU CORRECTE EXIGE, RASSEMBLEMENT DANS LA DIGNITE DE CITOYENS OUTRES.

Rendez-vous aux patriotes le dimanche 18 janvier, à 14 heures 30, place de la Bourse, à Paris.

affiche-18-janvier

Tagué , ,

Tous dans la rue le 18 janvier

Au moment même d’envoyer ce texte –prémonitoire- j’apprends qu’une fusillade aurait provoqué une dizaine de morts au journal Charlie Hebdo.

Plus que jamais soyons mobilisés. Il y a 48 h, je prévenais mes amis: “une seule certitude en 2015 nous allons avoir besoin les uns des autres”.

Plus que jamais : Appel à manifester le 18 janvier à Paris et partout en France

L’histoire ne repasse pas les plats… c’est encore et toujours le même!

Lire la suite

Tagué , ,

Le rassemblement du 18 janvier est maintenu !

Communiqué de Résistance Républicaine :

« Bonjour à tous,
Nous venons d’obtenir en référé l’annulation de la décision du préfet Boucault sur demande du ministre Cazeneuve. L’interdiction de nos rassemblements de jeudi dernier et du 18 janvier est illégale selon les juges qui condamnent l’Etat à nous verser 800 euros de compensation.

Nous maintenons donc, plus que jamais, l’appel à nous rejoindre, à Paris, place de la Bourse, à 14h30, dimanche 18 janvier. L’une des représentantes de Pejida, Mélanie Dimmler, de Düsseldorf, fera partie des intervenants prévus.

Merci d’avance à chacun de vous de bien vouloir relayer l’information auprès de ses adhérents et partisans. Un communiqué de presse va être envoyé à la presse et publié sur nos sites dans les minutes qui viennent.

Au 18 ! Amitiés à tous

Pierre Cassen, fondateur de Riposte laïque,
Christine Tasin, Présidente de Résistance républicaine »

affiche-18-janvier

Tagué , , , ,